Danielle Blondin
Actualités SOQUIJ
Communauté juridique

Une experte de l'information juridique à la direction générale de SOQUIJ

Me Danielle Blondin assurait l'intérim depuis l'été 2021

Me Danielle Blondin a été nommée directrice générale de la Société québécoise d'information juridique (SOQUIJ), un rôle dont elle assumait les fonctions par intérim depuis l'été 2021.

Pour le conseil d'administration, ce choix s'est imposé naturellement. « Au fil des mois, il nous a paru évident que Me Blondin possédait les qualités dont SOQUIJ avait besoin. L’information juridique est un enjeu important dans le Plan pour moderniser le système de justice et il ne fait aucun doute que nous avons un rôle prédominant à jouer. Durant les prochaines années, SOQUIJ devra se montrer capable de mener l’avant-garde en matière d’accessibilité de l’information juridique. En cela, l’expérience de Danielle et son excellente réputation auprès de nos partenaires seront des atouts pour nous tous, administrateurs et employés », explique sa présidente, Me Marie-Claude Sarrazin.

Membre de la Chambre des notaires du Québec, la nouvelle directrice générale a dédié 25 années de sa vie à SOQUIJ, dont les six dernières – entre 2015 et 2021 – à diriger la direction de l'information juridique. À cette fonction, elle a relevé plusieurs défis, notamment la mise en marché d'un outil d'aide à la décision en droit du travail, la croissance du service de traduction juridique, le développement d'une expertise en matière de contenus juridiques simplifiés et le maintien de la diffusion d'information durant le confinement et la fermeture des palais de justice en 2020.

Dans le contexte actuel de modernisation du système de justice, les attentes des organisations avec lesquelles nous collaborons sont élevées. Me Blondin, qui qualifiait de « service essentiel » l'accessibilité de l'information juridique dans le dernier rapport annuel de SOQUIJ, croit fermement en la mission de SOQUIJ. Évidemment honorée par sa nomination, elle est surtout très fière du dévouement des équipes de l’organisme. Elle souligne : « SOQUIJ, ce sont des juristes engagés qui sont entourés d'une diversité d'experts passionnés pour simplifier la justice. » Ce savoir-faire juridique ouvert à l'innovation est un atout que Me Blondin entend bien valoriser au cours des prochaines années.